Le but de Chemin de Vérité

LE BUT DE Chemin de Vérité

L’apôtre Paul écrivit aux Romains: “Je désire vivement vous voir, pour vous communiquer quelque don spirituel, afin que vous soyez affermis” (Romains 1.11). Il ajouta qu’il avait souvent formé le projet d’aller les voir, mais qu’il en avait été empêché (v. 13). Toutefois, il dit toujours, “j’ai un vif désir de vous annoncer aussi l’Evangile, à vous qui êtes à Rome” (v. 15). Tout prédicateur peut compatir aux sentiments de l’apôtre. On a envie de se rendre quelque part, non pour communiquer des dons miraculeux comme faisait l’apôtre, mais pour annoncer l’Evangile. On pense à des endroits où ce message de Vie n’est pas encore prêché. On connaît des frères en Christ qui ont besoin d’enseignement plus approfondi. On sait que tel ou tel petit groupe de croyants a besoin d’exhortation. Mais tout comme l’apôtre Paul, on est empêché. On n’a pas la possibilité de répondre personnellement à tous ces besoins.
Voilà l’une des valeurs de la parole écrite: elle va là où son auteur ne peut pas aller. Paul envoya des épîtres à des Eglises dont les membres, comme les Colossiens, n’avaient pas vu son visage (Col. 2.1). L’apôtre Jean encouragea les Eglises de l’Asie, étant lui-même exilé à l’île de Patmos (Apocalypse 1.9). Et Pierre a écrit à ses frères en Christ pour qu’ils se souviennent de ses enseignements même après sa mort (II Pierre 1.12-15), quand il ne pourrait plus aller leur parler en personne.
C’est le même besoin qui était ressenti par ces auteurs inspirés qui nous pousse à lancer ce modeste journal chrétien. Les articles qu’il contient ne sont pas, bien sûr, inspirés. Il est, toutefois, notre prière qu’ils aident à remplir un besoin d’enseignement biblique. Nous voulons édifier des membres de l’Eglise, donner une source d’idées à ceux qui enseignent dans les Eglises locales, et indiquer la voie du salut à ceux qui ne sont pas encore en Christ. Des conseils sont offerts également pour la santé physique.
Que ce journal soit un instrument efficace dans les mains du Seigneur pour la proclamation de sa parole. “Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: elle ne retourne point à moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté et accompli mes desseins” (Esaïe 55.11).

B.B.

(dans Vol. 1, No. 1)