BILHARZIOSE URINAIRE (SCHISTOSOMIASE)

Rubrique “SANTE”:
 BILHARZIOSE URINAIRE (SCHISTOSOMIASE)
Cette infection urinaire causée par une sorte de ver qui entre dans le sang, n’existe que dans certaines parties du monde. Elle est plus fréquente en Afrique, au Moyen-Orient et dans certaines parties d’Amérique Latine. Dans des zones où la maladie existe, toute personne qui a du sang dans les urines devrait les faire examiner au microscope pour voir s’il y a des oeufs. Dans certaines régions la maladie est si fréquente que les familles pensent qu’un jeune garçon qui a du sang des les urines présente simplement l’équivalent des règles de la jeune fille.
La bilharziose urinaire évolue ainsi:
1. Une personne atteinte urine dans l’eau.
2. Les urines contiennent des oeufs du ver.
3. Les oeufs éclosent et vont dans une espèce d’escargot.
4. Les jeunes vers quittent l’escargot et infectent une personne qui nage ou se lave dans l’eau contaminée. TOUS DOIVENT APPRENDRE A NE JAMAIS URINER DANS L’EAU OU A PROXIMITE DE L’EAU.SIGNES DE LA MALADIE :
Le signe le plus fréquent l’apparition de sang dans les urines, spécialement dans les dernières gouttes.
> On peut avoir mal dans le bas ventre et entre les jambes; d’habitude ce mal augmente quand on finit d’uriner. On peut avoir un peu de température et des démangeaisons.
> Après quelques mois ou quelques années, les reins peuvent être gravement atteints, causant ainsi une tuméfaction générale et la mort.
TRAITEMENT :
Une bonne nutrition est indispensable. Le médicament prescrit pour cette maladie, le niridazole, est dangéreux et doit être administré par un agent sanitaire expérimenté.
PREVENTION :
La bilharziose n’est pas contagieuse. Le germe, pour une partie de sa vie, doit évoluer à l’intérieur d’un certain genre de petits limaçons.
David Werner, Là où il n’y a pas de médecin 

(dans Vol. 2, No. 5)