La prière modèle

LA PRIERE MODELE

Un passage bien connu à travers le monde est Matthieu 6:9-13. Ce passage présente ce qu’on appelle “Le Notre Père” ou “La Prière du Seigneur.”
Dans le contexte de ce chapitre Jésus vient de parler au sujet des mauvaises attitudes qu’il faut éviter en priant Dieu. L’hypocrisie, la prétention et la multiplication de vaines paroles n’ont pas leur place dans la prière sincèrement adressée au Seigneur (voir les versets 6-8).
Au lieu de se pavaner et d’être rempli d’orgueil en faisant la prière, l’on doit se prosterner devant Dieu en toute humilité et soumission. Les hypocrites qui prient de manière à se faire remarquer par les hommes “reçoivent leur récompense”: La louange des hommes, mais pas celle de Dieu.
En outre, Jésus dit que ce sont les “païens qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.” Mais dans la prière acceptable il ne s’agit pas de la quantité de paroles employées mais de leur qualité spirituelle.
Alors, pour donner un exemple (c’est-à-dire, un modèle) de la prière qu’accepte Dieu, Jésus dit: “Voici comment vous devez prier:” (verset 9). Evidemment ce n’est pas une prière à réciter mot à mot en toute circonstance. Bien au contraire.
En effet, cette prière modèle nous aide à apprendre à prier du cœur et pas des lèvres seulement; il n’est pas nécessaire de réciter ces paroles précises. Les Ecritures Saintes nous enseignent de prier Dieu personnellement et avec spontanéité (voir Luc 11.1-13).
La prière modèle de Jésus comporte six éléments. Notons-les:
1. Invocation. Qui devons-nous invoquer? Notre Père qui es aux cieux.” Il y a “un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous” (Ephésiens 4.6). C’est Dieu qui est le Souverain de l’univers.
2. Louange. Que ton nom soit sanctifié.” Dans la salutation de Paul aux frères corinthiens, il dit: “Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus- Christ! Je rends à mon Dieu de continuelles actions de grâces à votre sujet, pour la grâce qui vous a été accordée en Jésus-Christ.” (I Corinthiens 1.3,4). Dans la prière nous devons exprimer l’hommage le plus profond pour le nom de Dieu.
3. Souhait. “Que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.” Au moment où Jésus donnait cette prière modèle à ses disciples, “le royaume” promis par les prophètes (Daniel 2.44) n’était pas encore établi. Jean-Baptiste, en débutant sa mission, a ordonné au peuple: “Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche”(Matthieu 3.2; voir aussi Marc 9.1). Ce royaume s’est manifesté pour la première fois au jour de la Pentecôte avec la descente du Saint- Esprit sur les apôtres (Luc 24.45-49; Actes 1.6,7; 2.1-4). Après le jour de la Pentecôte, le Nouveau Testament parle de l’établissement du royaume comme d’un fait accompli (voir Actes 28.23; I Corinthiens 15.24,25; Colossiens 1.13,14,18). Etant donné que le royaume existe depuis le premier siècle, il est inutile de prier pour la venue du royaume. Ce n’est pas raisonnable de prier pour quelque chose qui nous a déjà été accordée. Voilà une bonne raison, parmi d’autres, pour laquelle les chrétiens ne doivent pas faire cette prière mot à mot.
4. Demande. “Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien; pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés; ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin.” Dieu veut que nous le priions pour les choses dont nous avons besoin dans la vie quotidienne – la nourriture, les vêtements, etc. Nous devons aussi prier pour le pardon (voir I Jean 1.8-10), mais remarquons que nous recevons le pardon de Dieu dans la mesure où nous voulons pardonner les offenses d’autrui (versets 14,15). Et Dieu s’attend aussi à ce que nous le priions pour la délivrance de la tentation (voir I Corinthiens 10.13).
5. Reconnaissance de la gloire de Dieu. “Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous lessiècles, le régne, la puissance et la gloire.” Dans toutes nos prières, nous devons reconnaître la souveraineté, la puissance, et la gloire de Dieu (voir Jude 25).
6. Clôture. “Amen.” Amen veut dire tout simplement “ainsi soit-il.” Sachant que Jésus est le médiateur entre Dieu et les hommes, nous devons prier au nom du Christ (voir I Timothée 2.5; Hébreux 4.15,16; Ephésiens 5.20).
Alors, le Seigneur nous permet d’utiliser cette prière comme modèle, mais nous devons nous rendre compte qu’elle ne comprend pas tout ce que nous devons prier. Nous devons aussi prier pour les malades, les ennemis, les autorités civiles, et d’autres (I Timothée 2.1-3; Matthieu 5.44; etc.). En outre nous devons prier du coeur, parlant à Dieu comme notre Père célèste.
par  Jerry Davidson

(dans Vol. 2, No. 1)